Elektrofahrrad in Frankreich, ein echter Trend

Nach seinem enormen Marktwachstum zwischen 2016 und 2017 (90% Steigerung) entwickelt sich der französische Markt für Elektrofahrräder mit einem Plus von 21% zwischen 2017 und 2018 weiterhin sehr gut. Was sind die Gründe für dieses Wachstum? Die Preise sinken, das breite Produktangebot und die Subventionen. Sind sich die Franzosen daher immer mehr der Notwendigkeit von Veränderungen bewusst?

Viele Einflussnehmer, Verbände und verschiedene Arten von Organisationen predigen die Tugenden des französischen ” Vélotaf “, ein Begriff, der vor einigen Jahren entstand. Das ” Vélotaf ” ist die Verwendung eines Fahrrads zum Arbeitsplatz und wieder zurück nach Hause. Dieser Trend ist im Alltag der Franzosen immer spürbarer und könnte mit der Einführung des neuen Mobilitätszuschusses (400 Euro für nachhaltigen Verkehr) schneller zunehmen.

Daher sollte sich der Verkauf von Elektrofahrrädern nicht mindern, zumindest nicht in den nächsten Jahren dank lokaler Subventionen, die in ganz Frankreich regelmäßig erneuert werden (Grand Paris Seine Ouest, Orléans, Nizza, Grand Lyon, Rennes, Poitiers, Bayonne, Bordeaux, Saint-Etienne usw…. (vollständige Liste der Städte, die hier Subventionen anbieten).

DualBattery Bosch ? Autonomie et flexibilité d’un système à deux batteries

DualBattery : 

Le DualBattery, c’est la combinaison de deux batteries Bosch PowerPack reliées entre elles par un câble en Y. En fonction du type de batterie utilisé, cette batterie double peut fournir jusqu’à 1000Wh pour les distances les plus longues ou les pentes les plus raides. Le concept est prévu pour une utilisation intensive. Les batteries sont fixées par le fabricant du vélo à assistance électrique (VAE), soit toutes les deux au cadre, soit au cadre et au porte-bagages.Bosch-eBike-ActiveLine-DualBattery-Frame-Frame-PowerPack400-MY2017-white

En combinant par exemple deux PowerPack 500, DualBattery peut mettre à disposition jusqu’à 1 000 Wh d’énergie. Un port de charge permet de recharger les deux batteries qui sont reliées par un câble en Y. Le système alterne automatiquement et de manière intelligente entre les deux batteries, aussi bien pendant la charge que la décharge. DualBattery fonctionne en lien avec Nyon ou Intuvia. Elle est uniquement disponible en première monte sur les vélos à assistance électrique. Comme pour bon nombre de ses composants, Bosch applique à DualBattery son concept habituel. Les PowerPack 300, 400 et 500 peuvent donc être combinées entre elles dans le cadre de différentes configurations.

Les cyclistes sont-ils exposés aux gaz d’échappement ?

Le vélo est meilleur pour notre santé que tout autre moyen de transport. Se déplacer en voiture avec les fenêtres fermées, porter un masque : ces mesures que l’on pourrait croire nécessaires lorsque le taux de particules fines dans l’air est très élevé s’avèrent, en réalité, inefficaces voire néfastes.

On pourrait, en effet, croire que de faire du vélo dans une ville polluée nous expose davantage aux particules fines. Or c’est l’inverse qui est vrai : le vélo est, sur ce point, meilleur pour notre santé que tout autre moyen de transport : même les usagers du métro respirent un air plus pollué que les cyclistes, du fait de la stagnation des particules dans les zones souterraines.

Le cycliste ne subit-il pas les gaz d’échappement ?

En fait, il les subit beaucoup moins que l’automobiliste, car les prises d’air des voitures se situent sous la calandre, juste au niveau des pots d’échappement des véhicules qui vous entourent. Sur un vélo, vous êtes situé plus en hauteur. Et l’avantage du VAE par rapport au vélo classique, c’est que vous n’êtes pas en hyperventilation (accélération et amplification respiratoire), par conséquent vous absorbez beaucoup moins de poussières et de polluants. En vélo à assistance électrique, vous subissez donc moins la pollution qu’en voiture, en bus, en tramway ou à vélo… sans assistance électrique.

Bien sûr, si le vélo électrique est le meilleur moyen de se déplacer sans s’irriter les bronches, il faut néanmoins éviter d’être essoufflé : donc ni sprint ni montée en danseuse les jours de forte pollution de l’air. Pour limiter les effets de la pollution, il faut respirer par le nez, qui filtre certains polluants, plutôt que par la bouche, et si possible privilégier les heures de la journée où le trafic automobile est le moins dense. Évitez autant que possible les grands axes, choisissez l’itinéraire le moins encombré. Pour trouver les meilleurs itinéraires, ayez recours aux guides, aux cartes dédiés aux voies cyclables ; il existe également des sites internet (par exemple geovelo.fr) qui vous renseignent sur les itinéraires adaptés, à Paris et dans les grandes agglomérations françaises (Lyon, Nantes, Toulouse…).

Vos déplacements dans la ville influe sur votre mode de vie ; le vélo à assistance électrique est certainement le choix de la mobilité qui vous sera la plus bénéfique.