Intégration de la batterie (une brève histoire)

La tendance à l’intégration de la batterie dans le cadre du vélo électrique, discrètement amorcée au début de la décennie, se généralise depuis 2016.

 

Deux types d’intégration de la batterie :

  • l’intégration partielle, apparue dès 2015 sur des vélos tels que le Bergamont e-Ville, avec la partie basse du PowerPack Bosch qui entre dans le châssis. Cette semi-intégration, désormais appliquée par d’autres constructeurs tel que KTM depuis la gamme 2017 (et en 2018 avec le Macina Cross 9 CX4 ou le Macina Fun 9, par exemple) est une évolution à moindre coût, consistant à intégrer au maximum une batterie qui n’a pas été conçue pour l’intégration.KTM Macina Fun 9, modèle 2018
  • l’intégration totale est apparue confidentiellement avec le Stromer en… 2011. Elle n’a véritablement été popularisée qu’à partir de 2016, en particulier chez Derby Cycle dans la gamme Kalkhoff avec l’Integrale et Focus avec le Jarifa i29. La batterie prend place non plus sur mais dans le cadre.

Les vélos qui ne disposent pas de l’intégration sont désormais regardés comme étant d’une génération antérieure. C’est une conséquence inévitable. Même si d’excellents vélos électriques continuent d’être produits avec une batterie non intégrée.

La batterie Impulse sur Kalkhoff ProConnectNon intégrée mais bien positionnée

Par ailleurs, la batterie située entre le tube de selle et la roue arrière, selon le principe développé par Panasonic (et repris par Derby Cycle pour ses batteries Impulse) continue d’être une solution pertinente. La position au-dessus du pédalier permet une excellente répartition de la charge. Le poids de la batterie se trouve ainsi placé très bas sur le vélo.

La position d’une batterie sur porte-bagages est évidemment celle qui, aujourd’hui, est perçue comme la moins intéressante. Néanmoins, elle permet de produire des vélos à cadre ouvert à des coûts très contenus.

Enfin, l’intégration de la batterie sur un vélo électrique connaît une limite : celle de sa standardisation.

Le système Bosch e-Bike avec le PowerTube : une intégration de la batterie poussée au maximum

Car si en principe l’intégration maximale consiste à adapter la batterie au cadre, les constructeurs ont encore tout intérêt à utiliser des systèmes standards. Pour des questions de coûts, encore une fois. C’est pourquoi l’apparition du PowerTube de Bosch est un événement majeur dans cette brève histoire de l’intégration de la batterie.

Cette batterie tubulaire sera présente dans les catalogues de nombreux fabricants de vélos électriques dès 2018.

Scooter électrique Govecs : investissement durable

Le scooter Govecs est désormais bien connu des Parisiens, depuis que la société de location Cityscoot a déployé une flotte de plus d’un millier de Govecs 1.5 en accès libre (sur abonnement). Le choix de ce scooter électrique par Cityscoot est une excellente preuve de la fiabilité du Govecs.

Le marché français du scooter électrique est en expansion depuis 3 ans. Avec ses échecs commerciaux (de grandes marques ont manqué leur entrée), ses produits importés d’Asie (pour lesquels il faut prendre garde à la qualité des composants et… du SAV !) et son haut de gamme (BMW à 15 000 €).

Scooter Govecs : innovant

Le marché du deux-roues électrique connaît aussi une belle réussite avec le Govecs. Ce deux-roues bénéficie d’une partie cycle spécifiquement développée pour sa motorisation électrique. Le véhicule est véloce, avec un centre de gravité très bas procurant un sentiment d’équilibre. Le freinage est assuré par un système hydraulique couplé à des disques ventilés (avant et arrière). Ce scooter 100% électrique dispose d’un système à effet régénératif qui, lors des phases de décélération, permet de recharger la batterie. Un petit plus qui contribue à l’autonomie.

Le scooter Govecs (100% électrique, équivalent 50 et 125 cm3).

Rentabilité de l’électrique

Acheter un scooter électrique Govecs, c’est faire le choix d’un véhicule durable. Son coût d’acquisition est élevé, mais la rentabilité de cet investissement se joue à moyen terme.

Les économies réalisées comparativement à un scooter thermique sont substantielles, avec une consommation annuelle 8 fois moins coûteuse. Pour un Govecs 1.5 (équivalent 50 cm3), comptez environ 80 centimes d’euro aux 100 km. Contre 6,5 euros pour un scooter à essence. Le budget annuel d’entretien est, lui aussi, sans commune mesure : environ 75 euros pour un Govecs. Contre 450 euros en moyenne pour un scooter à essence (de cylindrée équivalente).

Au total, rouler 10 000 km / an en Govecs 1.5 vous coûtera moins de 200 euros frais de maintenance compris, contre environ 1 200 euros avec un Piaggio Fly 50 2T (prix d’achat : 1 600 € TTC). Sachant que la durée de vie de la batterie d’un Govecs est de 50 000 km, qu’un moteur thermique 50 cm3 atteindra difficilement les 25 000 km, vous pouvez estimer que l’investissement est assurément rentable dès la 3ème année.

Le vrai coût d’un scooter Govecs ne se mesure donc pas seulement en tenant compte de l’investissement initial. Il se mesure en considérant les dépenses induites par son utilisation.

Chez AC-Emotion, distributeur exclusif Govecs à Paris, vous trouverez des solutions de financement adaptées. Contactez-nous pour en savoir plus.

 

 

 

Vélo électrique : quel moteur choisir ?

Pour que votre vélo électrique vous donne satisfaction, AC-Emotion sélectionne des vélos électriques fiables, bien équipés. Sans oublier la qualité du service après vente. C’est pourquoi nous choisissons de travailler avec les meilleurs fabricants.

Notre offre en entrée de gamme est constituée de vélos à moteur dans la roue arrière. Ce type de motorisation a fait ses preuves. Le moteur qui équipe nos AC-Emotion e-Pocket, e-Casual et e-Balade est construit par l’entreprise chinoise Bafang qui l’a produit à des millions d’exemplaires. L’assistance délivrée par ce moteur est de type « tout ou rien » : lorsque l’assistance est en marche, elle vous conduit le plus rapidement possible à la rupture de charge située vers 15, 20 ou 25 km/h selon le niveau sélectionné.

Un vélo électrique pour tous les jours

À qui veut pouvoir utiliser son vélo électrique quotidiennement, nous recommandons cependant une assistance d’un autre type. Une assistance avec le moteur situé dans le pédalier, et dotée d’un capteur de pression. Cette technologie plus récente (introduite il y a une dizaine d’années par Panasonic puis Bosch) présente un double avantage : rendre l’assistance disponible sans délai, à la moindre pression sur le pédalier, ce qui est particulièrement utile en ville où l’on pose souvent le pied à terre. Les redémarrage se font donc beaucoup plus facilement.

L’autre avantage de l’assistance par capteur de pression, c’est qu’elle dispense l’énergie au moteur en fonction de votre pédalage. Autrement dit, l’assistance est indexée sur votre effort physique et modulée selon le niveau (d’assistance) que vous choisissez : 1, 2, 3 ou 4 (par exemple : Eco, Tour, Sport ou Turbo sur le système Bosch).

Bosch ou Impulse ?

Actuellement, c’est le système d’assistance Bosch qui nous sert de référence lorsque nous évaluons d’autres motorisations. Nous ne sommes pas de parti-pris, simplement nous trouvons que c’est Bosch qui (depuis 8 ans) fourni le meilleur compromis en la matière, avec un confort d’utilisation parfois égalé mais jamais dépassé par les autres systèmes.

Le système Bosch reste selon nous le N°1 pour son ergonomie (la console Intuvia est complète et facile à utiliser) et son efficacité : une puissance bien calibrée en fonction de l’utilisation.Système moteur-batterie-console Bosch Active + pour vélo électrique.

Il y a différentes versions du moteur Bosch :

Active Line, délivre un couple maxi de 50Nm. C’est idéal pour la ville, simple et fiable.

Performance Line, délivre un couple maxi de 63Nm. Cette version est polyvalente, adaptée à une utilisation sportive mais utilisable en ville.

Performance Line CX, délivre un couple maxi de 75Nm. C’est le plus puissant de la gamme Bosch : nerveux, parfait pour la conduite en VTT en montagne, par exemple.

Les batteries Bosch (seules compatibles) sont de 300Wh (9Ah), 400Wh (11Ah) ou 500Wh (15Ah).

D’autres fabricants proposent des motorisations intéressantes aujourd’hui. Chacune a ses spécificités et son intérêt. Nous avons retenu l’Impulse, qui est le système d’assistance développé en interne par Derby Cycle (les vélos Kalkhoff et Focus). La motorisation Impulse est technologiquement d’un excellent niveau, et rivalise avec Bosch.

Trois versions de l’Impulse

Impulse 2.0 : ce moteur est apprécié pour sa puissance constante et son couple élevé (70Nm). Fabriqué en Allemagne, il est inspiré du système Panasonic, dont il reprend aussi la position centrale de la batterie. Ce moteur est actuellement celui qui offre le meilleur rapport qualité-prix sur le marché. Le moteur Impulse 2.0 va vous donner l’impression d’être véritablement une assistance : il n’est pas trop nerveux mais suffisamment pour vous assurer une conduite dynamique en toutes circonstances.Système moteur-batterie-console Impulse Evo pour vélo électrique.

Le moteur Impulse existe également dans les versions Evo et Evo RS : sa puissance est impressionnante (couple maxi de 80Nm). Il équipe alors des vélos typés sport. Les batteries Impulse existent en trois capacités : 400Wh (11Ah), 500Wh (15Ah) et 600Wh (17Ah).

 

 

 

 

Focus Jarifa i29 Pro : hardtail version design

Le Focus Jarifa i29 Pro est un VTT électrique semi-rigide équipé de roues de 29 pouces. Mais pas seulement : c’est un bel objet technique, un petit chef-d’œuvre alliant une mécanique parfaite et un système électronique de pointe. On en oublierait presque la destination initiale de ce vélo très bien dessiné.

Avec un vélo de type hardtail cross country, le cycliste peut affronter des chemins très moyennement carrossables. Indéniablement, le Focus Jarifa i29 permet cela, dans sa version standard comme dans cette version Pro (voir notre article précédent, qui présentait les deux versions). Ce que cette version Pro offre en plus, c’est un onzième pignon sur une transmission Sram GX (au lieu de la Shimano Deore 10 vitesses). Ainsi qu’une fourche RockShox Recon Silver TK (à la place de la Suntour XCR Air qui équipe la version de base). Des options intéressantes, qui augmentent probablement l’efficacité du vélo.

Jusqu'au 14 octobre, AC-Emotion propose le Focus Jarifa i29 Pro à 3299€ (au lieu de 3999€) !

Puissance et équilibre

Dès les premiers tours de roues, on comprend qu’il s’agit d’un vélo électrique à l’assistance extrêmement puissante. Aussi puissante que les versions les plus musclées proposées par la concurrence : Bosch, Yamaha, Shimano, Brose… Le moteur Impulse Evo RS développe jusqu’à 80 Nm de couple. Cette puissance, constamment disponible, est d’ailleurs tout à fait utile pour exploiter les roues de grand diamètre montées en pneus Continental X-King. Ces pneus qui assurent une bonne stabilité de l’engin conçu pour une conduite dynamique. La surface de roulement est suffisante pour absorber les irrégularités des chemins, franchir bosses et talus, gravir les pistes terreuses et pierreuses et finalement retourner sur l’asphalte et faire un peu de vitesse.

Lorsque vous l’utilisez en tout-terrain, vous appréciez la bonne répartition des masses et l’équilibre général de ce vélo. La batterie complètement intégrée dans le cadre y contribue. Cette batterie de forme oblongue descend jusqu’au pédalier. Son poids est situé dans la partie avant, assez bas, ce qui est judicieux. Le cadre est d’ailleurs d’une bonne rigidité.

Intégration, discrétion

Esthétiquement, la grande réussite de ce de cadre (qui équipe d’autres vélos produits par le groupe Derby Cycle), c’est sa discrétion. Certes, les mensurations de cette machine ne sont pas celles d’un Brompton. Mais, grâce à une intégration maximale, le moteur très peu visible et les câbles, acheminés à l’intérieur du cadre, ne laissent rien paraître de la haute technicité de ce vélo.

Focus Jarifa i29 : tout-terrain ?

Quel est véritablement l’intérêt de ce beau vélo électrique utilisable en toutes conditions, de la ville à la piste ? Peut-être est-ce d’apporter une alternative aux (nombreux) modèles de vélos tout-chemin destinés à… une utilisation en ville. Et d’être un vélo tout-terrain sans en avoir réellement l’apparence.

La fiche technique du Focus Jarifa i29 Pro est disponible sur notre site www.ac-emotion.com