AC-Emotion iBike : mini-vélo électrique pliant

iBike : un mini-vélo électrique ultra-portable

L’iBike est dans les magasins AC-Emotion depuis août 2017. Ce mini-vélo électrique, au design inhabituel, attire l’œil. Et lorsqu’on écoute ce qu’en disent nos clients, on comprend que ce type de véhicule correspond bien à un besoin particulier : sa compacité, l’ingéniosité de sa conception et son ergonomie en font un deux-roues à assistance électrique sans équivalent sur le marché de la mobilité urbaine.

La fiche technique est claire et rassurante : l’iBike dispose d’un moteur brushless dans la roue arrière, une batterie lithium (36V 8.7Ah) fabriquée par Panasonic, des roues de 12 pouces sur lesquelles sont montés des pneus larges, un système de freinage efficace (à disque à l’avant et à tambour à l’arrière). Cet équipement de bonne qualité nous confirme dans l’idée qu’il ne s’agit pas d’un jouet mais d’une petite machine tout à fait adaptée à une utilisation en ville.

iBike : autonomie et ergonomie

En ville (nous ne l’avons pas essayé ailleurs qu’en ville), vous pouvez compter sur 25 km d’autonomie. C’est, à notre avis, largement suffisant pour ce type de véhicule. Si cela vous semble insuffisant, c’est probablement d’un autre vélo dont vous avez besoin.

Le temps de rechargement (de 0 à 100%) est d’environ 3 heures 15.

L’intérêt pratique de l’iBike, c’est évidemment de pouvoir être rangé dans un espace réduit. Déplié (118 x 110 x 55 cm) ou plié (113 x 68 x 38 cm), ses dimensions étonnamment faibles contribuent à l’autonomie… de son utilisateur : pas besoin de se soucier d’une solution de parking puisque ça entre dans une cage d’ascenseur ou, éventuellement, ça se soulève (22 kg) sur quelques mètres pour monter un étage. On fera difficilement un vélo électrique plus portable.

22 kg, cela s’explique évidemment par la qualité des matériaux employés, qui en assure la robustesse : aluminium et acier inoxydable pour le cadre articulé. Le plastique n’a sa place que sur les accessoires.

Pliage et dépliage se font aisément, en un clic grâce à son système en X. L'iBike : un mini-vélo électrique facile à plier

Au guidon de l’iBike

Agréable surprise pour les cyclistes de grande taille : on peut mesurer 1,90 m (et peser jusqu’à 120 kg) et utiliser l’iBike.

La suspension télescopique, sur la fourche, absorbe efficacement les irrégularités de la chaussée et assure une bonne stabilité. Si bien que la conduite de l’iBike est plutôt agréable .

iBike : objet high tech

L’équipement est complété par un sytème d’alerte antivol (avec verrouillage par télécommande). La console LCD affiche l’autonomie et la vitesse. L'iBike : un véhicule facile à utiliser

Son assistance électrique est quasiment immédiate. Mais l’iBike dispose en outre d’une aide au démarrage qui peut également servir dans les montées un peu sévères.

Au-delà de 25 kmh, l’assistance électrique s’arrête (conformément à la législation française).

iBike : mini-vélo électrique subventionnable

Ce vélo à assistance électrique (1099 € TTC) répond à la norme NF EN 15194, ce qui signifie qu’il est éligible au Bonus écologique (subvention de l’État : 200 € remboursés) et aux subvention locales (variables selon les collectivités).

Venez l’essayer !

Les couleurs de l'iBike

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *