Faut-il immatriculer un vélo électrique ?

Le vélo électrique ne requiert pas d’immatriculation tant que son moteur ne développe pas plus de 250 W. Seuls les vélos disposant d’une assistance plus puissante nécessitent une immatriculation.

En France, seuls les vélos électriques dont l’assistance électrique développe plus de 250 W sont considérés comme des cyclomoteurs. Ils doivent par conséquent être immatriculés… à condition d’être immatriculables, c’est-à-dire d’avoir un certificat d’homologation pour circuler sur la voie publique.

Ces vélos rapides (ou speed bikes) se distinguent par une motorisation développant généralement entre 350 et 500 W. Leur assistance reste activée au-delà de 25 km/h et ne s’interrompt qu’à 45 km/h.

L’homologation de ce speed bike doit être garantie par le fabricant, qui livre obligatoirement ses speed bikes accompagnés d’un certificat de conformité CE (un formulaire de couleur verte). Le cas échéant, ce véhicule ne pourra pas être immatriculé et sera interdit de circulation sur la voie publique.

Tout comme avec un cyclomoteur, le propriétaire ne pourra utiliser son speed bike qu’à condition de détenir un certificat d’immatriculation et d’avoir fixé une plaque à l’arrière du vélo.

Liste des pièces nécessaires pour l’obtention du certificat d’immatriculation

Un justificatif d’identité en cours de validité : carte nationale d’identité française ou étrangère ; permis de conduire français ou étranger ; carte d’identité ou carte de circulation délivrée par les autorités militaires françaises ; passeport français ou étranger ; carte de combattant délivrée par les autorités françaises ; carte de séjour temporaire, carte de résident, certificat de résident de ressortissant algérien, carte de ressortissant d’un état membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen.

Un justificatif de domicile : par exemple un titre de propriété ; un certificat d’imposition ou de non imposition ; une quittance de loyer, de gaz, d’électricité ou de téléphone (y compris de portable) ; une attestation d’assurance logement.

Le document original de votre facture, sur lequel aucune date de mise en circulation ne doit figurer.

Le certificat de conformité CE, transmis à l’acheteur par le magasin qui vous vend le speed bike. Sur ce certificat de conformité figure un numéro d’identification du véhicule (Vehicle Identification Number) qui vous sera demandé.

Enfin, la demande de certificat d’immatriculation Cerfa n°13750*03 (que vous pouvez télécharger sur http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F10293.xhtml ). Afin de gagner du temps, certaines préfectures organisent leur service d’immatriculation avec un système de prise de rendez-vous sur Internet. Pensez à vérifier si cette prise de rendez-vous est possible sur le site internet de la préfecture dont vous dépendez.

Après l’immatriculation

Un vélo de type speed bike doit être assuré et être toujours utilisé avec un casque homologué cyclomoteur.

Enfin, il faut se souvenir que le speed bike, n’étant plus strictement un vélo, n’est pas autorisé à circuler sur les pistes cyclables.

Les vélos électriques Stromer chez AC-Emotion Paris

Speed bikes 2018 : les nouveaux vélos électriques Stromer arrivent

Le constructeur suisse Stromer développe depuis 2010 une gamme de vélos électriques innovants, intégrant du high-tech dans un cadre au design remarquable. Le système de gestion du moteur et de la batterie est propre à la marque et n’a d’équivalent chez aucun autre constructeur en 2018. C’est ce qui fait du Stromer une bicyclette tout à fait à part, procurant une expérience de conduite réellement différente. Expérience que le réseau AC-Emotion vous propose de partager dès le mois de février 2018.

Vous connaissez probablement le Stromer ST, un vélo électrique qui a acquis une belle réputation avec ses versions 1 et 2. Cette réputation, il la doit peut-être à son statut d’objet de luxe. Mais aussi et surtout à des caractéristiques techniques originales, à l’heure où le vélo électrique haut de gamme est généralement équipé d’un moteur au pédalier.

Stromer : moteur roue arrière

Le choix du moteur dans le moyeu de la roue arrière peut paraître anachronique à une époque où le moteur au pédalier s’impose comme le fin du fin. Or il n’en est rien, Stromer défendant très bien ce choix technologique.

Il existe bien une version “non speed” (assistance limitée à 25 km/h) du ST. Toutefois, le Stromer a été conçu dès l’origine pour être un speed bike. Et selon les ingénieurs du projet, le moteur est à sa juste place dans la roue arrière. L’argument massif étant celui de la fiabilité : le Stromer ne connaît guère de panne moteur. L’expérience utilisateur est plutôt flatteuse pour la marque.

Stromer fabrique un speed bike sur lequel tout est dimensionné pour garantir une excellente fiabilité. C’est évidemment l’une des raisons pour lesquelles AC-Emotion a choisi d’accueillir ce vélo électrique haut de gamme dans ses magasins.

Autre raison : en 2018, les normes changent et Stromer est immédiatement prêt à nous fournir des vélos conformes à la nouvelle réglementation européenne.

La nouvelle ordonnance (UE n° 168/2013)

L’Union Européenne vient d’harmoniser les normes régissant le marché des véhicules deux-roues. L’ordonnance n°168/2013 qui définit les normes techniques des différentes catégories de deux-roues a donc une incidence directe sur les vélos assistés électriquement jusqu’à 45 km/h.

Les règles d’utilisation des deux-roues électriques continuent de relever de la souveraineté des pays. Par exemple le port obligatoire du casque, l’immatriculation, l’assurance, la limite d’âge, le permis de conduire restent soumis aux lois nationales. La réglementation française ne change d’ailleurs pas sur ces points.

Ce qui change (en mieux), c’est donc une harmonisation sur le plan technique. Et dans la nouvelle ordonnance, les speed bikes de Stromer relèvent de la catégorie L1e-B : puissance maximale du moteur inférieure à 4 kW, vitesse maximale limitée à 45 km/h, motorisation strictement destinée à l’assistance au pédalage (et donc pas d’accélérateur au guidon).

Stromer 2018 : une gamme aux normes

Stromer a saisi l’occasion de cette harmonisation pour revoir l’ensemble de sa gamme et proposer un nouveau modèle. Dès juin 2018, le Stromer ST5 sera disponible à l’essai et à l’achat dans les magasins AC-Emotion.

Le ST5 disposera d’un nouveau moteur, plus puissant encore que celui qui équipe les ST1 et ST2. Ce moteur dénommé Syno Sport développera 800W (contre 500W pour l’actuel Syno Drive).

Ce Stromer ST5 disposera de la nouvelle batterie 983Wh. La transmission sera assurée par un dérailleur électronique (Shimano XTR Di2) à 11 vitesses. L’éclairage sera aux nouvelles normes : 1250 lumen à l’avant (avec une lampe Supernova M99 Pro). Le phare arrière signalant votre freinage. Quant au système de freinage, il sera totalement nouveau : à l’avant comme à l’arrière, des freins à 4 pistons, avec une câblerie parfaitement intégrée dans le cockpit.

Sur le ST5, les roues seront désormais des 27″5, montées en pneus Pirelli spécifiques. Le nouveau Pirelli Cycl-E, conçu exclusivement pour ce ST5, afin d’optimiser le confort tout en garantissant une excellente adhérence.

Dans le même esprit que les années précédentes, Stromer propose sur l’ensemble de sa gamme 2018 un système de connexion à distance. Piloté depuis votre smartphone, via une application dédiée et sécurisée, ce système permet notamment le verrouillage-déverrouillage du vélo. Et sa localisation par GPS.

Le ST5 aura la particularité d’une batterie amovible sans clef : pour retirer la batterie, l’application vous permettra d’actionner une serrure électronique.

Le Stromer ST5

Le prix du ST5 : 9990 euros

AC-Emotion vous propose d’ores et déjà de passer commande du vélo électrique Stromer ST5 et vous offre la possibilité d’un financement sur 3 ans. Les conditions de ce crédit (peu coûteux) vous seront communiquées en magasin.

Stromer ST2 et ST1

Outre le vélo électrique Stromer ST2 standard (6650 euros), une édition limitée à 555 exemplaires devrait être disponible dès février 2018 au prix de 7690 euros. Ce ST2 LTD au cadre en aluminium brossé dispose du moteur Syno Drive (500W) et de la grosse batterie de 983Wh. Sa transmission est une Shimano SLX XT 11 vitesses.

Une nouvelle version du Stromer ST1 est proposée (à 5190 euros). Ce ST1X existe en version 45 et en version 25 km/h. Le vélo est disponible en deux nouvelles couleurs (Ocean et Sand). Il est animé par le moteur de 500W combiné à la batterie de 618Wh ou, en option, la 814Wh. Transmission par dérailleur Shimano Deore 10 vitesses. Le ST1 X est disponible avec un cadre en diamant (modèle Sport) ou avec un cadre semi-ouvert (modèle Comfort).

 

Les vélos électriques Stromer chez AC-Emotion Paris

Location remboursée : le vélo électrique sans se tromper

Le vélo électrique chez AC-Emotion, c’est une solution, pas un problème. Selon cette idée, nous vous proposons de louer le vélo avant de l’acheter. Pour vous laisser le temps de réfléchir avant de faire votre choix. Nous vous offrons cette location si vous achetez le vélo.

Les temps changent. À Paris, en Île-de-France et ailleurs, le vélo électrique devient la véritable alternative au véhicule à moteur thermique. Encore faut-il ne pas se tromper de monture…

Location avant achat

Cette solution nous paraît très simple : proposer des vélos à la location à nos clients. Des vélos que nous connaissons parfaitement, que nous vendons souvent en grand nombre, dont nous assurons l’entretien et pour lesquels nous garantissons un traitement SAV avec des délais réduits au minimum.

Louer pour être sûr de faire le bon choix parmi tous les choix possibles. Entre un vélo électrique pas cher et un vélo électrique un peu (ou beaucoup) plus cher. Nous connaissons leurs qualités respectives. Nous connaissons aussi leurs différences. C’est pourquoi, en plus de nos (bons) conseils, nous vous offrons cette chance de faire l’essai du vélo sur vos parcours quotidiens.

essayez votre prochain vélo électrique chez AC-Emotion : 7 boulevard Beaumarchais Paris 4e / 163 avenue du Maine Paris 14e / 40 avenue de la Grande-Armée Paris 17e

Modalités simplissimes

Notre contrat de location est très simple à remplir. C’est fait en une minute. Reste à déposer une caution (par chèque ou carte bancaire) d’un montant équivalent au prix du vélo. Ensuite, nous vous laissons partir avec ce qui vous semble a priori le mieux correspondre au vélo électrique dont vous avez besoin. Et vous avez quelques jours pour vérifier. Et pour en changer, éventuellement.

Ce contrat de location comprend donc : 1 vélo électrique (moteur Bosch ou moteur Impulse), un casque, un poncho (qui vous protègera efficacement de la pluie), un bon antivol. Bien entendu, le véhicule est assuré. Vous partez l’esprit libre !

Achetez si vous voulez

Si l’expérience est concluante, il reste à payer le vélo, pas la location.

Bien entendu, nous vous faciliterons le financement en vous fournissant le dossier de demande de subvention (pour les cyclistes résidents à Paris). Mais aussi en vous proposant une solution de paiement de 6 à 36 mois à très faible coût.

Passez donc nous voir.

 

AC-Emotion à Bobigny (93), c'est un nouvel espace d'exposition et une piste d'essais dédiés à la mobilité : vélo électrique et scooter électrique

Subvention pour l’achat d’un vélo électrique

Depuis plusieurs années, les subventions pour l’achat d’un deux-roues électrique neuf sont reconduites ou arrêtées (et dans les deux cas, c’est du fait de leur succès).

Vous trouverez ci-dessous la liste des municipalités, des communautés de communes ou d’agglomérations, des conseils généraux qui pratiquent encore ou enfin cette aide financière en 2019.

Subventions pour l’achat d’un vélo électrique

Villes – Agglos  – Départements  Montant Maximum Informations
Agglo Côte Basque 25 % 300 € En savoir plus
Agglo Pays d’Aix 25 % 250 € En savoir plus
Aix-en-Provence 30 % 250 € En savoir plus
Aix-les-bains 30 % 250 € En savoir plus
Alès Agglo 500 € Fin du programme de subvention
Arcachon 200 € En savoir plus
Argonay 25 % 250 € Fin du programme de subvention
Arras 30 % 300 € En savoir plus
Bagneux 200 € Fin du programme de subvention
Besançon 10 % 150 € Fin du programme de subvention
Blois 25 % 400 € En savoir plus
Bordeaux 100 €   En savoir plus
Boulogne-Billancourt 200 € En savoir plus
Bourg-la-Reine Fin du programme de subvention
Caen 25 % 250 € / cargo : 350 € En savoir plus
Cannes 25 % 150 € En savoir plus
Chalette-sur-Loing 15 % 250 € En savoir plus
Château-du-Loir 25 % 150 € En savoir plus
Chaville 200 € En savoir plus
Chambéry Fin du programme de subvention
Clamart 200 € Fin du programme de subvention
Colmar 200 € En savoir plus
Corse  500€ En savoir plus
Daix 25 % 400 € En savoir plus
Dax agglomération 25 % 200 € Fin du programme de subvention
Decazeville Aubin 25 % 250 € Fin du programme de subvention
Épernay 50% 150 € En savoir plus
Épinal 20 % 300 € En savoir plus
Fontenay-aux-Roses 200 € Fin du programme de subvention
Fontenay-sous-Bois 400 € En savoir plus
Gap 25 % 200 € Fin du programme de subvention
Grand Lyon 20 % 100 € En savoir plus
Grand Nancy 30 % 250 € Fin du programme de subvention
Grand Paris Seine Ouest 25 % 200 € En savoir plus
Isère (22 communes) 25 % 250 € Fin du programme de subvention
Issy-les-Moulineaux 200 € En savoir plus
La Motte Servolex 20 % 150 € En savoir plus
La Roche-sur-Yon 10 % 100 € En savoir plus
Le Cendre 50 % 250 € Fin du programme de subvention
Lons-le-Saunier 15 % 225 € Fin du programme de subvention
Malakoff 200 € Fin du programme de subvention
Mantes en Yvelines 25 % 250 € Fin du programme de subvention
Marnes-la-Coquette 200 €   En savoir plus
Mende entre 10 et 40 % entre 150 et 400 € En savoir plus
Mérignac 100  €   En savoir plus
Meudon 200 €   En savoir plus
Nantes Métropole 25 % 300 € Fin du programme de subvention
Nice 25 % 150 € En savoir plus
Nogent-sur-Marne 30 % 400 € Fin du programme de subvention
Paris 33 % 400 € En savoir plus
Pays des Herbiers 100 €   En savoir plus
Plaine de l’Ain 15 % 300 € En savoir plus
Puteaux 25 % En savoir plus
Rodez 30 % 300 € Fin du programme de subvention
Rouen 30 % 300 € En savoir plus
Saint-Mandé 30 % 300 € En savoir plus
Saint-Martin-de-Crau 150 € En savoir plus
Sceaux 400 €   En savoir plus
Sèvres 25 % 500 € En savoir plus
Toulon Provence Méditerranée 25 % 250 € En savoir plus
Toulouse 200 €
Tours agglomération 25 % 300 € Fin du programme de subvention
Vannes 25 % entre 100 et 300 € En savoir plus
Vanves 200 €   En savoir plus
Venelles 200 € En savoir plus
Ville d’Avray 200 €   En savoir plus
Villecresne 25 % 300 € Fin du programme de subvention
Villeneuve-lès-Avignon 100 € En savoir plus

Le Bonus écologique pour vélo électrique durera-t-il ?

Le Bonus écologique destiné à aider l’acheteur d’un vélo électrique est une mesure bientôt vieille d’une année. Il avait été créé en février 2017 par la ministre de l’Environnement et de l’Énergie (de l’époque) et devait rester en vigueur jusqu’au 31 janvier 2018. Sa fin est donc proche…

Outre les subventions locales, qui subsistent dans certaines municipalités, communautés d’agglomérations et autres collectivités locales, l’État à lui aussi mis en place une subvention : le Bonus écologique pour l’achat d’un vélo électrique. Dès février 2018, cette prime de 200 € sera remplacée par… une prime de 200 €, mais désormais réservée aux ménages non imposables.

Avant la fin du bonus

L’actuelle prime nationale à l’achat d’un vélo à assistance électrique touche donc à sa fin mais vous pouvez encore en bénéficier pendant quelques jours. C’est peut-être l’ultime occasion de réduire de 200 € le coût d’acquisition d’un nouveau vélo électrique. Par exemple en profitant des soldes d’hiver qui commencent le mardi 10 janvier 2018.

Rappel des conditions du bonus

Tout d’abord, l’actuel Bonus écologique n’est pas cumulable avec les dispositifs locaux.
Voici quelles sont les conditions à respecter : 

Le formulaire est à remplir sur le site : https://portail-bonusvelo.asp-public.fr/

 

essayez votre prochain vélo électrique chez AC-Emotion : 7 boulevard Beaumarchais Paris 4e / 163 avenue du Maine Paris 14e / 40 avenue de la Grande-Armée Paris 17e