En ville, où la maniabilité d’un vélo est très importante, la solution peut consister à utiliser un vélo à empattement réduit équipé de roues de petit diamètre. Évidemment, de plus petites roues ont pour conséquence un moindre rendement. Mais sur un vélo électrique doté d’une motorisation performante, ce n’est pas vraiment un inconvénient. Un essai du Kalkhoff Sahel à moteur Impulse peut vous en convaincre.

20 pouces mais efficace

Le Kalkhoff Sahel est particulièrement facile à conduire, aussi bien sur les avenues encombrées que dans les rues étroites. Il est particulièrement confortable, avec ses pneus ballons (des Schwalbe très résistants) et son cadre à enjambement bas. Sa motorisation Impulse est tout à fait adaptée à une utilisation en ville : du couple, une bonne dynamique et une consommation électrique raisonnable. Le mode Eco est d’ailleurs suffisant, la plupart du temps.

Ce Kalkhoff Sahel peut recevoir, au choix, une batterie de 396Wh (11Ah) ou de 603Wh (17Ah). Si l’utilité d’une batterie de 17Ah n’est pas évident sur un vélo de ville à grande roue, c’est un peu différent ici. Sans être une option indispensable sur un vélo compact, cela permet de maximaliser l’aspect pratique de ce véhicule avec une grande autonomie. Avec la batterie de 11Ah, vous ferez environ 60 kilomètres, avec la 17Ah environ 90 kilomètres.

Le Kalkhoff Sahel dispose d’un équipement de haute qualité. La transmission n’y déroge pas : il s’agit du Shimano Nexus à 8 rapports. Le Nexus 8 est système intégré au moyeu de la roue arrière. C’est un système très fiable, adapté à la puissance du moteur Impulse.

Quant au système de freins, il est excellent et permet d’arrêter le vélo en toute sécurité, quel que soit l’état de la chaussée. Il s’agit précisément de freins à commandes hydrauliques Magura HS-11.

L’éclairage, sur ce vélo, est assuré par un dispositif LED de haute qualité, alimenté par une dynamo dans le moyeu de la roue avant. Cet autonomie de l’éclairage contribue à faire du Kalkhoff Sahel un vélo tout à fait sûr.